RAPPORT D’ACTIVITE DE LA FÊTE DE LA MUSIQUE 2013

Cette année, comme il y a de cela 20 ans, la Côte d’Ivoire a célébré la Fête de la Musique, grâce au Ministère de la Culture et de la Francophonie, au District d’Abidjan, à l’Institut Français et le Service de Coopération et d’Action Culturelle de l’Ambassade de France en Côte d’Ivoire.

La CFMCI (la Coordination de la Fête de la Musique en Côte d’Ivoire, structure de promotion de cette fête a mobilisé tout le monde autour de ce concept riche en évènements et en découverte musicale.
Le programme prévisionnel a été respecté, malgré quelques difficultés liées à toute organisation, notre chaîne de télé nationale (RTI) ainsi que d’autres media privés n’ont pas boudés cette unique occasion de l’année pour apporter leur inéluctable soutien à la musique, aux artistes professionnels comme les débutants. Le public a répondu massivement, surtout que cette année, dame nature, nous a fait des faveurs en s’abstenant de nous arroser de ses grosses pluies habituelles.$

Du concert inaugural, en passant par l’exposition et les différents spectacles, la Fête de la Musique a connu un vrai succès cette année. Pour 2014, les réouvertures de la salle de spectacle de l’Institut Français et du Palais de la culture apporteront un plus à cette 21 ème édition, si les indicateurs économiques de notre conseils de tutelle (Ministère de la Culture, Institut Français et le District d’Abidjan) passent au vert, nous sommes convaincus que le budget de la Fête de la Musique connaîtra une augmentation qui va permettre d’améliorer la plateau technique et artistique. Ce qui aura pour conséquence, une adhésion massive de nos artistes et du grand public.

LE SALON EXPERIMENTALE DE L’INDUSTRIE MUSICALE

Sous l’initiative du Ministère de la Culture et de la Francophonie, la 20 éme édition de la fête de la musique a connu une innovation de taille avec un salon expérimentale qui a accueilli différents acteurs du showbiz ivoirien. Inauguré par le Ministre BANDAMAN MAURICE, reçu par le chef de service de coopération, M. CHISTIAN OQUET, Directeur Général de l’Institut Français, abritant cette exposition, du Directeur de la Culture, des sports et des loisirs du District d’Abidjan, M DOGBO Modeste. Après les différentes allocutions, suivies de la visite des stands, un spectacle de musique a meublé cette cérémonie qui s’est achevée par un cocktail bien apprécié des invités présents.

LE CONCERT INAUGURAL

Le District d’Abidjan, grand promoteur culturel et propulseur de la Fête de la Musique en côte d’Ivoire , a, comme les années dernières , installé un grande scène avec un plateau technique et artistique de qualité, la grande vois de la musique ivoirienne, Bailly SPINTO, le mythique groupe tradi moderne Ahiwo orchestra ainsi que bien d’autres artistes de tous les genres musicaux se sont succédés sur la scène installé au jardin Bressolles, où les fleurs et les arbres discutaient les places avec le nombreux public venu manifester son soutien à cet art qui vit en chacun de nous. Débuté à 15h , en présence des officiels du District d’Abidjan, du Ministère de la Culture, de l’Institut Français et bien d’autres organisations du milieu musical ivoirien, les lumières se son éteintes vers 3h30 du matin, tellement la liste des artistes qui voulaient se produire était longue.

LE CONCERT A L’INSTITUT FRANÇAIS

Financé par le Service de Coopération et organisé sous la supervision de l’Institut Français, voici plus d’une décennie que la CFMCI (la coordination de la fête de la Musique en Côte d’Ivoire) pilote le concert du théâtre de verdure. Cette année comme les années passées, les artistes annoncés ce jour, a fait afficher complet sur les estrades de l’institut, d’abord, la belle chorale des étudiants de l’insaac, nous a gratifié de divers chants très appréciés du public présent. Ainsi se sont succédé le doyen Angui venu de la ville classée patrimoine de l’UNSESCO, Grand Bassam, a fait voyager tout le monde avec un répertoire riche de vieilles chansons française, africaine et ivoirienne. Durant plus de 60 minutes, l’inconditionnel de la musique retro a fait chanter tout le public. Après a suivi l’un de nos « montres » artistique de la percussion et de la batterie, PAPE GNEPO, une des pièces maîtresses du village KIYI qui fini son spectacle debout sur sa batterie transpirant à grosse gouttes, tout le monde avait pensé qu’il fallait remplacer les membranes de la caisse claire, et du cuir du djembé qu’il a « frappé » tout le temps qu’a duré son passage. Le public n’avait pas eu le temps de soufflé qu’une autre « bête » de scène est annoncée, l’artiste Oren’tchy, apparait, saute, roule chante et danse avec ses danseurs, la reine Mère were were liking ne tient plus à sa place, elle rejoint l’artiste, un autre ancien de la musique, Diabo Steck, bondit de sa place pour prendre part à cette belle chorégraphie qu’Orentchy offrait au public. Nous étions pratiquement emballé quand, le présentateur va enfoncer le clou en annonçant le fils de Jah, KAJEEM, l’intello chanteur, reggae, ragga, tout est passé, communion totale avec le public qui connaissait et chantait pratiquement avec lui, noyant du coup le chœur. Que peut-on dire de cette brochette d’artistes qui a fait honneur à la musique, en acceptant de participer à la fête de la musique 2013, malgré le budget restreint.
Dans tous les cas, les officiels, comme le public n’ont pas du tout vu le temps passé, c’est finalement dans la nuit que tout le monde a du se séparer, en espérant revivre cette même ambiance en 2014.

LE GRAND CONCERT DE YOPOUGON et LES AUTRES CONCERTS

Le Ministère de la Culture a marqué un grand coup cette année, d’abord rendre la fête de la musique nationale en finançant quelques directions régionales afin qu’elles organisent cette fête dans leur régions respectives, ainsi Aboisso, Abengourou, Korhogo, yamoussoukro, Daloa et Bondoukou ont initiées une activité musicale à cette occasion. A Abidjan, une grande scène a été monté sur la populaire place Ficgayo de Yopougon, assisté de l’association des managers de Côte d’Ivoire, les artistes se sont succédés sur la scène de 19H à O1H30 du matin, la population qui est plus ou moins habitué à cet espace très prisé et animé de Yopougon n’a pas boudé son plaisir. A côté de cette scène le Ministère de la Culture a soutenu les jeunes de Grand-Bassam qui ont fait un spectacle au centre culturel de Moossou, tandis que du côté de cocody Las Palmas, le centre des Métiers de la culture (CMC) a fait vibrer cette partie de la ville d’Abidjan avec des artistes de variétés. A grand Lahou, MC consulting a fait son festival de musique autour du Youssoumba (danse traditionnelle de la région)
Le reggae s’est installé dans la cour de la Mairie d’Adjamé grâce à Serges de Dieu et le soutien du District d’Abidjan, plus d’une vingtaine de groupe reggae se sont succédés pour faire plaisir aux amateurs de ce genre musical qui se sont donnés rendez vous à cet endroit très bouillant les journées à cause de la grande concentration de commerce.

Partager cet article

Commentaires   

 
BHW
0 #5 BHW 15-04-2017 13:30
Pretty section of content. I simply stumbled upon your site and
in accession capital to assert that I get actually enjoyed account
your weblog posts. Any way I will be subscribing for your feeds or even I fulfillment you get admission to constantly
fast.
Citer
 
 
BHW
0 #4 BHW 09-04-2017 05:50
Hello, this weekend is good in support of me, as this moment i am reading
this impressive informative post here at my home.
Citer
 
 
manicure
0 #3 manicure 27-03-2017 09:51
Thank you for sharing your thoughts. I truly appreciate your efforts and I will be waiting
for your further post thanks once again.
Citer
 
 
Micah
0 #2 Micah 16-02-2017 02:10
Thank you for another informative website. Where else may just I am getting that type of information written in such a perfect way?
I have a undertaking that I'm simply now running on, and I've been at the glance
out for such info.
Citer
 
 
crimsonchilla
0 #1 crimsonchilla 14-11-2014 23:07
If the previous game is too adventurous for you, simply try flapping a blanket in the air above your ferret
as if you were fluttering a bed sheet over a mattress. If your dog is still a puppy then chances are introducing the two would go pretty
smooth. Spa Presents - Take care of her to a day at a beauty spa exactly where she can loosen up and rejuvenate.
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir