frendeitptrues

En Côte d’Ivoire, l’idée de célébrer la FÊTE DE LA MUSIQUE a été lancée par un Homme, M GUY MODESTE DOGBO, actuel Conseiller technique au District d'Abidjan en charge de la culture, des sports et du tourisme . En 1993, lorsqu’il prenait fonction à l’ex-ville d’Abidjan, à la demande du maire d'alors Ernest N’KOUMO MOBIO, qui l’invitait à faire profiter toutes les communes des évènements à mettre en œuvre, il avait imaginé le concept de VILLE EN CONCERT.

historique

En cherchant à donner forme à ce concept, l’idée lui est venu de se servir de la FÊTE DE LA MUSIQUE pour réaliser le concept. Dès lors, il se rapprocha du Directeur du Centre Culturel Français d’alors, M BAGNOS ROBLES et tous deux élaborèrent le premier programme avec le soutien du maire de la ville d’Abidjan Ernest N’KOUMO MOBIO et Valen GUEDE à l'époque président du SYNAMCI et membre actif au BURIDA.

Ils partirent de l'idée simple d'installer dans différentes communes, les orchestres constitués de l'époque, notament:

  • L'orchestre du GATL,
  • Les Cols bleus de la marine nationale
  • Les Mewlessel de Niamkey Vièt
  • L'orchestre d'Aspros Bernard
  • L'orchestre de la gendarmerie nationale
  • L'orchestre de la commune du plateau
  • L'orchestre de l'université d'abidjan(OUA)

 

Avec l'appui de promoteurs engagés et enthousiastes comme feu LIONEL BARBOZA qui ont accepté de mettre à la disposition des artistes, à titre gracieux, tous leurs plateaux techniques (Sons, Scènes, Lumière).

historique

De 6 scènes au départ (Première édition), la fête de la musique est célébrée aujourd'hui sur toute l'étendue de la côte d'ivoire, notamment dans les grandes régions, départements et quelques villes et communes.

Aujourd’hui plus de 300 artistes y prennent part chaque année avec toujours le même enthousiasme, quand bien même les conditions de production ne sont pas toujours adaptées.

Pour assurer la pérennité de cette Fête, à l’initiative, de M. DOGBO Modeste Guy, du District d’Abidjan, soutenu par la Ministère de la Culture et l’Institut Français de Côte d’Ivoire ex CCF, une Association dénommée CFMCI a vu le jour en 2001: La Coordination de la Fête de la Musique en Côte d'Ivoire (CFMCI). Cette structure reconnue par l’ADECP (Agence chargée de la coordination internationale) comme son interlocuteur en Côte d’ivoire en est aujourd'hui à sa 14ème année de gestion.

Elle a connu des moments forts dont les éditions de 1993 avec 6 scènes à travers la ville ; de 1994 avec la participation de l’artiste TONTON DAVID et MEIWAY au Palais des Congrès de l’Hôtel Ivoire en collaboration avec la chaîne de radio R.F.I. ; de 1995, 1996 et 1997 avec des scènes géantes dans les communes. De grands noms de la musique ivoirienne ont associé leur image à cette fête ; en l’occurrence Meiway, Tangara Speed Ghoda, Nigui Saff K-DANCE, Tiken Jah Facoly, Feu Cheick Smith, David Tayorault, Orentchy, Bétika, Ismael Isaac, Kajeem, Didier Awadi, Smockey, Smarty Nash etc

De grandes firmes commerciales et d’importantes institutions ont également associé leur image à cette manifestation ; en l’occurrence, la SITAB (FINE), MARLBORO, BLOHORN, CANAL + HORIZONS, R.F.I., Radio NOSTALGIE, SHOWBIZ, MSL JAT MUSIC, AIR FRANCE, LES PATISSERIES MICHEL EYNARD, SOLIBRA, AIR AFRIQUE, LA MISSION FRANCAISE DE COOPERATION, ORANGE, MTN etc.

En juin 2015, la « Fête de la Musique » sera en Côte d'ivoire, à sa 22éme édition avec un appui de plus en plus marqué du Ministère de la Culture et de la Francophonie à travers ses directions régionales.

Partenaires Institutionnels

  • 1

Partenaires stratégiques

  • 1

Partenaires média

  • 1